Archive pour février 2012

On respire mieux !

Samedi soir à Fonsegrives, Lauragais FC bat US Quint Fonsegrives 2 à 0 (mi-temps 1-0)

Buts : Goi (44ème), Bombail (65ème)

Bastide – Martin Trogant Robert Jacomis – Goi (cap) Bombail Poles Foltran (puis Colombié 60ème) – Jousse (puis Rocacher 60ème) Lotfi (puis Boineau 65ème)

Les hommes de Ricou Marquet ont remporté le match de la peur qu’il ne fallait surtout pas perdre !

Décimés par les absences (Joule Nicolas, Fab Assemat, Kiki Quittot, Kouka Mingorance ), les suspensions (JM Gardies) et les blessures (Dam Tagliapiétra), les lauragais se sont présentés avec une équipe remaniée mais de belle facture, notamment grâce aux retours précipités d’Olive Goi et Fred Jacomis (merci à eux)

Samedi soir à Fonsegrives, se sont présentées 2 équipes en plein doute, loin des saisons précédentes durant lesquelles, que ce soit en Excellence ou en PL, elles avaient l’habitude de se rencontrer dans des matchs au sommet.

Le match, d’un niveau technique faible, s’est joué essentiellement sur l’envie. Et à ce jeu là, on peut dire que les plus motivés l’ont emporté.

Les premières escarmouches sont lauragaises, et Flo Jousse dès la première minute, est proche d’ouvir la marque mais il rate son lob alors qu’il se présente seul devant le gardien. Le match s’équilibre jusqu’à la demi-heure de jeu : les lauragais baissent d’un ton et c’est durant ce quart d’heure que les locaux auraient pu à 2 reprises prendre l’avantage mais 2 faces à face sont carrément vendangés. On croit arriver à la mi-temps sur ce score mais à la 44ème minute, Olivier Goi, plein de sang-froid profite d’une mauvaise sortie et d’un dégagement plein axe du « fantasque » gardien fonsegrivois pour ouvrir le score au meilleur des moments.

La deuxième mi-temps ne verra pas le niveau global du match s’élever. La tension nerveuse augmente quelque peu même si le match s’est déroulé, vu le contexte, dans un excellent esprit. Un fait de jeu verra Romain Poles et le gardien local se faire expulser, Romain ayant le tort de répondre à un coup. Les espaces vont alors s’aggrandir, et Phil Bombail, dans un rush dont il avait le secret … il y a quelques années … va aller crucifier le joueur-gardien remplaçant.

Cette victoire permet de prendre 3 points d’avance (et le goalaverage particulier) à nos voisins-concurrents directs. C’est de bonne augure, notamment pour la confiance.

Il faut désormais grapiller des points, surtout dans cette période durant laquelle les ciels et blancs recevront 3 fois sur les 4 prochains matchs.

Dès samedi, Mazères, en lutte pour la montée, sera au Boulet, à Lanta

Pas de commentaire